Fabien Ferrier, installateur dans les Hauts-de-France, se réjouit de la prise de conscience des particuliers pour basculer du fioul vers les énergies renouvelables.

Remarquez-vous un changement de comportement chez vos clients depuis le déconfinement ?

Avant, la première question qu'ils me posaient était de savoir le montant de l'aide à laquelle ils pouvaient prétendre, et ensuite, ils s'intéressaient aux équipements. Maintenant, c'est l'inverse. Ils nous font confiance, nous laissent prendre des mesures, et attendent nos propositions concrètes en fonction de leur habitation. Bref, ils nous laissent faire notre travail ! Ils sont également bien plus concernés par les énergies renouvelables. Ils veulent moins consommer d'énergie, et moins consommer tout court.

En quoi les incitations gouvernementales à la rénovation énergétique vous aident à faire signer des devis ?

C'est clairement un levier pour aller beaucoup plus vite dans la prise de décision du client. Actuellement, 95 % de mes chantiers concernent des remplacements de chaudières fioul ou des démontages de radiateurs électriques pour refaire une installation complète, avec soit une chaudière biomasse, soit une PAC, et parfois même avec une pose de panneaux solaires photovoltaïques ! Et dans la grande majorité de ces devis signés, tous sont bénéficiaires de MaPrimeRénov ou du CITE.

Comment vous, au quotidien, vous cultivez ce respect pour l'environnement ?

Par le passé, nous avions développé l'entreprise pour prendre des marchés beaucoup plus loin qu'habituellement. C'était économiquement rentable, mais pas éthiquement compatible avec notre image. Nous avons donc recentralisé nos marchés, afin d'avoir un impact écologique moindre, en limitant les déplacements. Depuis une dizaine d'années, nous encourageons également la maintenance à distance, en formant le plus possible nos clients une fois l'installation terminée. Comme ça, au SAV, ma soeur arrive très facilement à dépanner les clients sur les petits incidents.

Êtes-vous confiant pour l'avenir de votre entreprise ?

Oui, vraiment. Je suis fier de mes gars qui ont tout donné pendant le confinement, et ont montré leur professionnalisme sur le terrain. Cela renforce la confiance et la fidélité de nos clients. Nous avons su passer cette crise avec succès, à tel point qu'à l'heure actuelle, notre chiffre d'affaires est même légèrement supérieur à celui de l'année dernière à la même période ! Maintenant, je vais laisser mes gars partir en vacances, pour qu'ils se reposent et reviennent remontés à bloc pour la nouvelle saison de chauffe. Ils en ont bien besoin !

">