Vous avez été nommée DG France et Belgique d'Ariston Thermo Group, qui comprend entre autres Chaffoteaux, en novembre 2018, au moment où le gouvernement annonçait la fin du chauffage au fioul en 2028. Pensez-vous que le fioul est mort ?

Je comprends les volontés gouvernementales plus respectueuses de l'environnement. Chez Ariston Thermo Group, nous partageons cette attention particulière de l'efficacité énergétique. Après, la question est de savoir comment remplacer le fioul, et je crois que plusieurs réponses sont possibles. Si le logement est raccordé au gaz, la réflexion ne sera pas longue quant au choix du nouvel équipement. Sinon, la pompe à chaleur est une très bonne alternative, mais nécessite un peu de travaux.
Le dimensionnement et l'installation de la PAC sont essentiels pour assurer un bon fonctionnement de l'équipement. Chez Ariston Thermo, nous proposons d'ailleurs une formation aux artisans qui le souhaitent, ainsi qu'une offre de services spéciale PAC. Nous avons également des tutoriels vidéos et des guides papier pour aider à l'installation.

Certains confrères ont avoué rencontrer des difficultés pour approvisionner distributeurs et installateurs à cause d'une forte demande de PAC air/eau. Partagez-vous cette tension ?

Je n'aime pas parler de marché en tension, c'est un terme trop négatif à mon sens, alors que cet engouement est une réelle opportunité ! Nous avons la chance, cependant, de jouir d'une forte capacité de production, Ariston Thermo Group ayant un rayonnement mondial. La pression des distributeurs et installateurs a donc été maîtrisée.

Pourquoi, selon vous, le marché de la PAC hybride ne décolle-t-il pas ?

Je ne l'explique pas, peut-être que le système n'est pas autant mis en valeur par les pouvoirs publics, et les énergéticiens, que d'autres. Pourtant, cela reste une solution idéale en rénovation de maison ancienne, sans nécessiter trop de travaux.

Vous faites partie des pionniers en matière d'équipements connectés. Où en êtes-vous actuellement ?

La majorité de nos produits sont connectés de série, ce qui nous différencie de nos concurrents. On continue de déployer le B to B pour apporter une valeur ajoutée aux artisans. Nous développons avec eux cet outil qui leur permet d'intervenir à distance. En revanche, le secteur n'est pas encore prêt pour analyser toutes ces données collectées. Mais un jour, nous arriverons à la maintenance prédictive !

Comment vous préparez-vous à la RE 2020 ?

Nous avons défini quelques scénarios possibles, sans trop savoir ce que contiendra cette nouvelle réglementation. Il est encore un peu tôt pour se focaliser sur la RE 2020, on attend septembre, pour y voir un peu plus clair. En attendant, nous avons développé un nouveau chauffe-eau thermodynamique qui fonctionne au R513A, réfrigérant non inflammable et dont le PRG est de 873, contre 2087 pour le R410A, et qui conviendra parfaitement aux nouvelles constructions.