Selon un rapport Gemserv, les thermostats intelligents sont dix fois plus rentables par tranche de 100 € dépensés pour la réduction de l'empreinte carbone que l'énergie photovoltaïque, les pompes à chaleur et l'isolation.

La PAC air / eau moins rentable qu'un thermostat intelligent ?

Alors que l'Europe veut réduire l'empreinte carbone des systèmes de chauffage et de climatisation de 55 % d'ici à 2030 pour atteindre la neutralité carbone en 2050, une étude réalisée par le bureau Germserv révèle qu'un simple thermostat intelligent a un rapport économie d'énergie / prix dix fois plus rentable que l'installation d'une pompe à chaleur air / eau.

Pour 100 € de coût initial, les économies annuelles de carbone grimpent à 281 kgCO2eq avec un thermostat intelligent quand il culmine à 26 kgCO2eq / 100 € avec une pompe à chaleur, 5 kgCO2eq / 100 € avec une isolation du bâti et 4 kgCO2eq / 100 € avec des panneaux solaires photovoltaïques selon le rapport. L'étude souligne également que pour que l'Union européenne atteigne ses objectifs en matière d'émissions de CO2, ces mesures doivent " fonctionner en équipe ", à savoir un pack qui comprendrait isolation, pompe à chaleur, photovoltaïque et thermostat intelligent. Presque de quoi convaincre l'association négaWatt qui présentait ce 26 octobre son scénario décarboné axé sur la rénovation performante des bâtiments.

Pour Christian Deilmann, cofondateur et responsable produits de tado°, fabricant de thermostats intelligents, " le Greendeal européen doit reconnaître ces résultats et utiliser son budget à bon escient pour faire une réelle différence. " L'industriel espère maintenant que ce rapport engendrera des incitations gouvernementales en faveur des thermostats intelligents pour répondre aux ambitions de rénovation énergétique en Europe.

">