Une équipe de chercheurs de l’Université israélienne Ben-Gurion a démontré la facilité avec laquelle un objet connecté peut être piraté.

Une équipe de chercheurs de l’Université israélienne Ben-Gurion a examiné 16 objets connectés intelligents : moniteurs pour bébés, caméras de sécurité à domicile, sonnettes et thermostats. «  Il est effrayant de constater avec quelle facilité une personne mal intentionnée peut prendre le contrôle de ces appareils », conclut Yossi Oren, l’un des chercheurs. Ces derniers ont découvert de nombreuses façons à partir desquelles les pirates peuvent prendre le contrôle d’un thermostat, mais de façon troublante, la méthode la plus simple consistait simplement à retrouver les mots de passe par défaut définis en usine…  Les chercheurs recommandent donc aux utilisateurs de le changer pour un mot de passe « fort» et, si possible, de ne pas connecter l’appareil à internet. Lire notre article CES 2018 : Muller et Netatmo célèbrent leur union à Las Vegas et le radiateur électrique français joue la star américaine