Le syndicat des fabricants de planchers chauffants/ rafraîchissants basse température (PCRBT) Cochebat a annoncé, mardi 10 avril, les chiffres du marché de l’année 2017. L’installation de PCRBT stagne dans la maison mais va profiter de la reprise de la construction de maisons neuves.

« Avec plus de 400 000 logements neufs engagés en 2017, le PCRBT s’impose dans plus d’une maison sur deux », affirme Florent Kieffer, président de Cochebat et DG de Thermacome. Dans la maison, les ventes de PCRBT ont connu un premier semestre 2017 en baisse par rapport au premier semestre 2016 mais progressent de 10 % au second semestre 2017 par rapport au second semestre 2016. Ce second semestre 2017 s’inscrit, avec un décalage de six mois, dans l’évolution positive du marché de la construction de maisons neuves. Sur l’année, les ventes de PCRBT ne font que se stabiliser mais sur l’année 2018, elles devraient continuer de bénéficier de la vitalité du marché de la construction. Sur le marché du collectif, le PCRBT progresse entre 2016 et 2017 – et confirme la hausse déjà enregistrée entre 2015 et 2016 – mais ne représente encore que 5 % des émetteurs sur ce marché. « Les logements collectifs vont revenir au PCRBT, nous sommes optimistes », souligne Florent Kieffer. Dans les ERP et le petit tertiaire, le PCRBT recule légèrement mais la part de marché reste stable. Pour ce qui est des murs/plafonds chauffants, leur part de marché reste encore  inférieure à 5 % des installations de chauffage mais les ventes sont en progression, portées principalement par le marché de la rénovation.