Engie, associé au géant américain de gestion d'investissements Axium Infrastructure, a finalisé début avril l’acquisition d’un réseau de chaleur et de climatisation et d’un micro-réseau d’électricité sur le campus de médecine de Longwood, à Boston, dans l’État du Massachusetts.

L’ensemble dessert cinq hôpitaux ainsi que les écoles de médecine et de santé publique de Harvard, dans le cadre d’un contrat de long-terme conclu jusqu’en 2051. D’une capacité de production de 99 MW d’électricité grâce à un micro-réseau, de 500 tonnes par heure de vapeur et de 42 000 tonnes d’eau réfrigérée, ce système énergétique alimentera les infrastructures médicales qui œuvrent sur des projets de recherche et accueillent chaque année plus de 2,4 millions de patients. « Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de développement d’offres d’efficacité énergétique décentralisées, toujours plus proches des clients et des territoires », a déclaré Judith Hartmann, directeur financier d’Engie et DG adjoint du groupe en charge de l’Amérique du Nord, du Royaume Uni et de l’Irlande. En avril 2017, dans une démarche similaire de gestion énergétique globale à l’échelle d’un territoire, Engie et Axium avaient remporté un contrat de 50 ans portant sur l’exploitation et l’optimisation de l’ensemble du réseau de production et de distribution d’énergie (vapeur, froid, gaz et électricité) de l’Université d’État de l’Ohio pour son campus de Colombus.