La CGT-Energie appelle les électriciens et gaziers à rejoindre jeudi la grève des cheminots.

Suite à la journée nationale de mobilisation de la SNCF, Sébastien Menesplier, secrétaire général de la CGT Mines-Énergie, a déclaré au journal le Parisien qu’il lançait un mouvement de grève jusqu’à fin juin, « pour protester contre le démantèlement et la disparition du service public en matière d’énergie ». La CGT-Energie envisage des actions ciblées de coupure dès ce jeudi. "Des coupures ciblées viseront des entreprises qui licencient ou criminalisent les actions syndicales", indique Sébastien Menesplier.  Des coupures d'un côté, des rétablisements de courant de l'autre  Ce dernier précise également qu'ils prévoient de "basculer les heures pleines en heures creuses (moins chères pour les usagers) dans les grandes villes" ou encore de rétablir le gaz et l’électricité aux familles qui en ont été privées pour cause d’impayés. « Des baisses de charges sont aussi prévues dans les centrales de production d’électricité. »