La PDG de Dalkia Sylvie Jéhanno s'est rendue jeudi 12 juillet au CHR de Metz-Thionville pour inaugurer une « chaudière numérique » pilote à l’hôpital de Mercy (766 lits pour une surface de 100 000 m²). Le système, conçu en partenariat avec la start-up spécialiste des cryptomonnaies Tresorio, recycle la chaleur fatale des serveurs informatiques pour chauffer une partie de l’eau chaude sanitaire de l’hôpital.

La start-up messine Tresorio est spécialisée dans la conception de serveurs redoutablement efficaces, notamment pour crypter des monnaies virtuelles tel le fameux bitcoin. Consommant environ 10 kW d’électricité chacun, ils dégagent beaucoup de chaleur en traitant les données et doivent être refroidis en permanence pour éviter la surchauffe. Le système de refroidissement conçu par Tresorio maintient les serveurs à température constante en récupérant, d'après ses concepteurs, près de 100% de la chaleur dégagée. Grâce à un module d’échanges thermiques, Dalkia transfère cette chaleur vers le circuit d’eau chaude sanitaire de l’hôpital Mercy en continu à 60 °C. 80 000 kWh de chaleur dite « fatale » émise par les serveurs informatiques seront ainsi récupérés chaque année. Le système sera testé tout l'été sur une petite partie du circuit d'eau chaude. Lire notre article Comment rafraîchir toutes ces datas ? En les plongeant au fond de l’océan pardi !