Selon une étude réalisée par l’Institut français d’opinion publique (IFOP) pour QuelleEnergie.fr auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, la grande majorité des particuliers nourrisse encore des appréhensions à l’idée de lancer un chantier de rénovation énergétique. Ces dernières concernant le budget, la complexité des démarches, le temps et les angoisses engendrées par les travaux.

La société de mise en relation entre professionnels et particuliers spécialiste des CEE QuelleEnergie.fr vient de rendre publique un sondage commandé à l’IFOP. Réalisé du 20 au 22 août 2018 auprès d’un échantillon de 1 004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, l’étude visait à déterminer les appréhensions freinant les particuliers dans la concrétisation de leur projet de rénovation énergétique.    Quatre contraintes principales émergent. Parmi lesquelles, le budget, la complexité des démarches, le temps et les angoisses engendrées par les travaux :    - 89 % des Français pensent que les travaux de rénovation énergétique sont trop chers.    - 87 % des Français pointent du doigt la lourdeur des démarches administratives.    - 63 % des consommateurs estiment que ces chantiers prennent trop de temps.    - 74 % des Français jugent les travaux de rénovation énergétique anxiogènes.   Pour autant, les Français sont également très conscients que de tels investissements valorisent le bien immobilier au sein duquel ils sont réalisés (85 %), un constat dont sont plus particulièrement conscientes les personnes âgées de plus de 65 ans.