Un jury de 42 spécialistes du bâtiment a nommé, jeudi 20 septembre, les lauréats français de l’édition 2018 des Green Solutions Awards. Implanté à Dardilly, dans la métropole de Lyon, le siège français de l’industriel allemand spécialisé dans la transmission mécanique KTR est lauréat du Grand Prix rénovation durable.

L’équipe de maîtrise d’œuvre qui inclut le bureau d’études suisse Amstein et Walthert et l’installateur rhodanien Industherm a transformé un bâtiment inconfortable des années 70 en un bâtiment qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme.   L'énergie thermique produite par 25 modules hybrides du marseillais Dualsun - produisant à la fois électricité et chaleur -  est "stockée" sous le bâtiment dans 4 sondes géothermiques implantées dans la roche à 150 m de profondeur grâce au système suisse 2sol. Ainsi l'énergie stockée nourrit durant la saison froide une PAC géothermique Aermec de faible puissance qui alimente un plancher chauffant réversible de multibéton. Ce dernier, avec sa pose à chaud, permet d'éviter les poses en escargot de serrer les tubes prêts des parois froides offrant ainsi un meilleur gradiant de température dans les pièces et moins d'action manuelle sur les thermostats. La ventilation est assurée par une VMC double flux avec un débit établi de manière à réduire les effets d'inconfort de la convection.   Pas de PV, pas de Bepos Evidemment pas d’énergie positive sans panneaux photovoltaïques. Alors en plus des 25 panneaux hybrides de 280 wc, 88 modules haut rendement sunpower monocristalin (210 m²) haut rendement maxeon gen2 et 25 modules Solarworld PV monocristallin bi verre 280 Wc transparents jouent le rôle de brise soleil.   Communication pas simple   « Le volet bâtiment connecté est complexe avec une multitude de protocoles de communication, des systèmes fermés et des entreprises qui ont dû mal à communiquer avec le monde du numérique et de la GTB ou domotique. Si c'était à refaire, il faudrait renforcer le travail de concertation en amont entre les intégrateurs de la GTB, les entreprises, les industriels et les usagers », explique Pierre Martin directeur de KTR France