La commission mixte paritaire, réunie le 19 septembre 2018, a adopté un texte commun sur le projet de loi sur l’évolution du logement, de l'aménagement et du numérique, dit Elan, dans lequel figure le carnet numérique et l’opposabilité du DPE. Une adoption définitive du texte est attendue dans les prochaines semaines pour une promulgation courant octobre.

 Marjolaine Meynier-Millefert, députée copilote du plan de rénovation énergétique du bâtiment, s’est félicité du retour de l’opposabilité du Diagnostic de performance énergétique (DPE), que les sénateurs avaient supprimé du texte de projet de Loi, et de l’adoption du carnet numérique, qui doit permettre de fluidifier le parcours de rénovation en offrant plus de transparence aux futures acquéreurs d’un bien immobilier.     Ces deux outils qui visent à (enfin) lancer une vague de rénovation énergétique en France viendront combler le vide laissé par le report de la transformation du CITE en prime que Nicolas Hulot, alors ministre de l’Ecologie, annonçait comme une arme de rénovation massive.