Fabricant de pompes à chaleur « made in Bretagne » depuis plus de 20 ans, Amzair Industrie a été repris en 2012 par Dominique Cadour et Glen Desmousseaux. Interrogé par Génie Climatique Magazine, ce dernier ambitionne de tripler le chiffre d’affaires de la société qui compte aujourd’hui 26 salariés contre 13 en 2012.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres fabricants de pompes à chaleur ? Nous fabriquons des pompes à chaleur sans groupe extérieur. Les calories sont captées par une simple grille à travers le mur de la maison. Ce système est breveté avec aspiration de l’air en bas et le refoulement en haut (voir photo ci-dessous). La PAC s’installe donc dans le garage ou dans le cellier pour éviter toute nuisance sonore. Les prescripteurs sont sensibles à nos machines car elles ne gâchent pas l’architecture de la maison et la grille se peint à la couleur souhaitée par le client. Le concept plaît car nous sommes « made in Bretagne » même si nos prix sont plus élevés que ceux pratiqués par nos concurrents fabriquant la majorité de leurs produits dans des pays à bas coûts. Nos clients savent donc qu’ils paient 20 à 25 % plus cher à l’investissement mais que sur la durée, la solution Amzair coûte moins cher. Les machines sont conçues pour être robustes, réparables… pas d’obsolescence programmée chez Amzair ! Sur quel secteur vous concentrez-vous ? Le résidentiel et le petit collectif représente 90 % de nos ventes. Notre PAC Optim’Duo – puissance de 4 à 9 kW comprenant ballon d’ECS et assurant production de chauffage, rafraîchissement et eau chaude sanitaire – est le modèle le plus vendu. Les 10 % restant de nos ventes concernent le petit tertiaire (bureaux, crèches). Historiquement, nous étions sur le marché de la rénovation mais nous nous sommes petit à petit développés aussi dans les logements neufs et sociaux qui représentent aujourd’hui 50 % de notre activité. Quelle est votre taux de pénétration sur le marché français ? Nous sommes encore un petit acteur avec un peu plus de 1 % du marché français, mais sommes sur de « jolies » tendances depuis maintenant trois ans. Notre chiffre d’affaires est actuellement en croissance de 40 % par rapport à l’an dernier. Nous vendons sur l’ensemble de la France avec une majorité de nos ventes sur le Grand-Ouest, où notre équipe commerciale est la plus présente.  Notre objectif d’ici trois ans est de tripler notre activité. En plus d’une offre de solutions qui s’étoffe fortement, nous comptons accentuer notre présence sur le territoire français. Nous allons également nous développer sur l’export, via des partenariats pour le marché européen, dont certains où nous produirons en marque blanche. Disposez-vous d’un réseau d’installateurs ? Nous comptons un peu plus 150 installateurs prescripteurs de nos solutions. Depuis quelques mois, nous avons renforcé ce réseau avec la création des « Ambassadeurs Amzair ». 25 d’entre eux ont déjà rejoint ce groupe, et nous sommes en contact permanent avec eux pour avoir des retours d’expérience sur le métier et faire évoluer nos solutions. Proposez-vous une maintenance connectée ? Nous travaillons depuis plus de deux ans sur la PAC connectée, aussi bien sur le pilotage que la maintenance à distance de nos machines. Toute notre gamme de pompes à chaleur sera connectée au printemps 2018. Nous avons co-développé ces fonctionnalités avec un réseau de start-up bretonnes. Les premières PAC connectées pourront être installées dans un premier temps par notre réseau d’installateurs « premium » à partir du printemps 2018. En cas de dysfonctionnement détecté sur le PAC, l’entreprise en charge de la maintenance de la machine recevra un email. Quand l’installateur se déplacera, le diagnostic sera fait, il saura donc quelle pièce amener. Les installateurs passent un temps fou à se déplacer pour parfois pas grand-chose, alors que 90 % des choses peuvent se régler à distance. L’objectif est donc de supprimer ce temps improductif et d’améliorer la réactivité et la durée des dépannages. Nous donnerons aussi tous les éléments pour effectuer de la maintenance prédictive et ainsi éviter le défaut. Cette pompe à chaleur connectée va nous permettre d’amplifier encore les performances, le confort et la durée de vie de nos solutions. @Amzair Lire notre article PAC air/eau sur air extrait, monobloc au propane… Nibe affute ses armes pour pénétrer le marché Français