La nouvelle secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire. Emmanuelle Wargon va devoir se plonger dans la chaleur renouvelable. Jusqu'ici directrice des affaires publiques et de la communication de Danone, elle reprend notamment le dossier de l'avenir du solaire thermique.

« Les conclusions très encourageantes des groupes de travail sur la méthanisation et le solaire thermique, porteuses de belles avancées, doivent désormais être concrétisées », souligne le syndicat des énergies renouvelables (SER). Nous comptons désormais sur la nouvelle secrétaire d’État, Emmanuelle Wargon avec laquelle nous nous réjouissons de poursuivre le travail, pour mener à bien la mise en œuvre des mesures attendues et pour lancer de nouveaux groupes de travail, notamment sur la chaleur renouvelable. » Un sujet qui, à l’aube de la future réglementation thermique dite RE 2020, devrait monter en puissance. Les retours de l’expérimentation E+C-, qui préfigure cette RE 2020, pouvant laisser craindre une domination du photovoltaïque sur la chaleur renouvelable.