Bruno Lemaire a acté à l’Assemblée nationale, jeudi 18 octobre, l’éligibilité aux crédits d’impôt des coûts de dépose des cuves à fioul et des coûts de "maîtrise d’œuvre pour l’installation de chaudières renouvelables" (et non pas "main d’œuvre" comme écrit dans la lettre de lundi matin).

Dans le cadre du vote du projet de loi de finances 2019, le ministre de l'Economie a répondu au député Mathieu Orphelin qui pousse au retrait du fioul et à l'expansion de la chaleur renouvelable en France.       Invité de l'émission "Bourdin Direct", le ministre de l'Ecologie a lui précisé qu'il souhaitait "libérer les Français de la chaudière au fioul".