La Direction de l'Habitat, de l'Urbanisme et des Paysages (DHUP), bras armé du ministère de la Transition écologique et solidaire, lance un appel à experts pour les groupes de travail qui élaboreront la future RE 2012. L’annonce des 15 groupes de travaux qui devront réfléchir à l’élaboration du successeur de la RT 2020 est riche d’enseignements.

  Tout d’abord l’absence de groupe de travail sur la qualité de l’air laisse présager que ce sujet, corollaire de la ventilation, a peu de chances de trouver une place dans la RE 2020. Chaleur renouvelable et confort d'été à l'honneur En revanche, la présence d’un groupe de travail sur les « Obligations de recours à la chaleur renouvelable ou aux EnR », piloté - lui - par la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC), devrait rassurer les acteurs du génie climatique qui redoutent que le successeur de la RT 2012 célèbre le photovoltaïque au détriment des équipements de production de chaleur renouvelable. Aussi l’annonce d’un groupe de travail « Confort d'été » montre que le sujet sera traité comme il se doit dans la RE 2020 et qu’un nouvel indicateur et une nouvelle exigence devrait émerger. Temps d'innovation raccourci ?  La formation d’un groupe de travail sur les « Modalités de prise en compte des innovations » laisse présager que le fameux « titre V », mécanisme servant aujourd'hui à intégrer les innovations dans le moteur de calcul de la RT avec un délai pour le moins long, devrait évoluer.