Une nouvelle certification NF Réseaux de chauffage et distribution sanitaire (NF 545) s’applique désormais aux tubes en matériaux de synthèse et aux raccords, pour garantir durabilité et compatibilité dimensionnelle.

Les réseaux de chauffage et distribution sanitaire viennent " de passer dans le domaine traditionnel ". Suite logique pour ces systèmes qui ne pouvaient plus prétendre à l'avis technique du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), destiné aux procédés innovants de construction. Pour Eric Châtelain, délégué général de Cochebat, le syndicat national des acteurs du plancher chauffant/rafraîchissant, il était impératif de trouver une marque de qualité forte pour valoriser la qualité des systèmes de chauffage et de distribution d’eau chaude et froide sanitaire en matériaux de synthèse. Trois familles de produits sont concernées : les systèmes multicouches, PEX et PB, les tubes en PEX et PB, les raccords métalliques pour tubes PEX et PB. Les certificats des produits certifiés NF seront en ligne à partir du 1er janvier 2019. Cette certification assure la conformité du système de canalisations (tubes/raccords) aux normes EN ISO 21003 pour le multicouche à âme aluminium, EN ISO 15875 pour le Polyéthylène réticulé (PE-X) et EN ISO 15876 pour le Polybutène (PB). Pour Raphaël Flipo, délégué général de la FNAS (Fédération française des Négociants en Appareils Sanitaires), la marque NF est un gage de qualité qui n’est plus à prouver. La prise en compte des systèmes, et non plus seulement des produits, dans la qualité d’une installation peut représenter un avantage pour la mise en avant de solutions de qualité. Selon lui, parler de performances globales d’un système rassure l’utilisateur qui visualise mieux les bénéfices qu’il pourra en tirer sur le long terme. Elle sera d’ailleurs logiquement demandée pour les systèmes de surfaces chauffantes/rafraichissantes souhaitant bénéficier de la garantie Certitherm, marque de qualité lancée il y a 7 ans par le syndicat Cochebat.