La malterie d'Issoudun va installer 15 000m² de capteurs thermiques sur près de 3 hectares pour transformer l'orge en malt.

La malterie d'Issoudun accueillera à l'automne 2019 la 3e plus grosse centrale solaire industrielle au monde. 3 hectares sur lesquels seront implantés 15 000m² de capteurs thermiques pour produire 12 MW. On n'avait encore jamais installé de centrale thermique aussi vaste en France. La chaleur produite par les capteurs devrait atteindre 60°C. Elle servira à sécher l'orge puis à le cuire, avec un appoint en gaz ou biomasse pour atteindre les 80°C nécessaires à la transformation de l'orge en malt, destiné ensuite à la fabrication de whisky.A l'origine du projet, la strat-up bordelaise NewHeat et le financeur Kyotherm, qui a investi 6M€, dont la moitié a été subventionnée par l'Ademe. Un appel d'offre est en cours pour choisir le fabricant des équipements. La puissance de cette future centrale thermique devrait produire 10 à 15% des besoins énergétiques de la malterie, de quoi permettre au site d'utiliser à terme 50% d'énergies renouvelables. Les travaux doivent débuter en février 2019, pour une mise en fonctionnement à l'automne prochain.