Génie Climatique Magazine a parlé chaudières au fioul, autoconsommation et gilets jaunes avec Gaël Parrens, gérant de l'entreprise Aqua Sun dans les Pyrénées-Atlantiques, et Vice-président de l'UMGCCP.

Nouvelle année, nouveaux projets. Comment voyez-vous 2019 avec la suppression des chaudières au fioul incitée par le gouvernement ?Je ne pouvais pas rêver mieux. Pour moi, c'est top. Chez Aqua Sun, nous proposons des solutions de solaire thermique et de chauffage au bois. Entre le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) qui permet aux clients de bénéficier d'une aide de 30 % sur les équipements, et le coup de pouce chauffage, le fameux CEE, qui a été revu à la hausse et étendu à tous les Français (ndlr pour un système solaire combiné : 4 000 €, au moins, pour les ménages en grande ou très grande précarité énergétique et 2 500 €, au moins, pour les autres ménages, et pour un appareil indépendant de chauffage au bois labellisé Flamme Verte 7* : 800 €, au moins, pour les ménages en grande ou très grande précarité énergétique et 500 €, au moins, pour les autres ménages), j'ai de quoi convaincre les clients !La fin 2018 a été très marquée par la mobilisation des Gilets Jaunes, qui ne semble pas faiblir. Quel impact le mouvement a-t-il sur votre activité ?Clairement, c'est le bordel. Quand vous bloquez les routes, les livraisons ne peuvent pas être assurées. On attend des produits, mais on ne sait pas quel délai annoncer au client, on peut clairement perdre des contrats. La période correspond normalement à un pic d'activité, sauf que là, on vit un vrai creux de croissance. Heureusement que je suis prévoyant, parce que si j'avais embauché juste avant la mobilisation des Gilets Jaunes, j'aurais été obligé de licencier. Hélas, le mouvement ne semble pas se calmer. C'est vraiment compliqué, on ne sait pas sur quel pied danser.2019, année de l'autoconsommation ?Je l'espère ! Les gens sont de plus en plus attirés pour produire leur propre électricité. Quand je leur propose avec mes solutions photovoltaïques de couvrir entre 20 et 40 % de leurs besoins, ils voient tout de suite la diminution de leur facture énergétique ! D'autant que, grâce à la maintenance connectée, on permet d'affiner les installations pour optimiser la consommation de nos clients, en restant derrière notre ordinateur. C'est un nouveau métier qui nous attend.