Le Groupe Engie, via sa filiale Engie Home Services, propose dès aujourd’hui aux ménages français de remplacer leur ancienne chaudière par une chaudière gaz à Très Haute Performance énergétique (efficacité énergétique saisonnière de plus de 92 %). Le montant de l’offre dépend notamment des conditions de ressources du foyer.

Les foyers très modestes (exemple de plafond de revenus d’un foyer à revenus très modestes en Île de France : 2 personnes = 29 171€, 4 personnes = 40 905€)  peuvent bénéficier d’une nouvelle chaudière à partir de 1€ TTC, pose comprise. Cette offre est uniquement valable pour une chaudière Themafast Condens F 25 GN de Saunier Duval ou MIRA C GREEN 25 FR de Chaffoteaux hors travaux complémentaires.Les foyers modestes (exemple de plafond de revenus d’un foyer à revenus modestes en Île de France : 2 personnes = 35 510€, 4 personnes = 49 799€)  peuvent bénéficier de cette offre à partir de 299€ TTC pose comprise, également pour les deux modèles de chaudières cités plus haut.Pour proposer ces offres, Engie Home Services s'appuie sur l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah, à hauteur de 50 % du montant total des travaux hors taxes pour les ménages très modestes et 35 % pour les ménages modestes, et la prime « Coup de pouce chauffage » de 1 200€ au moins pour les ménages modestes et très modestes.Engie Home Services gèrera l’avance de trésorerie nécessaire afin que ces foyers n’aient rien à payer au-delà du reste à charge.Public cibléD'après Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie Home Services, interrogée par Le Parisien, "outre les 4 millions de chaudières au fioul, la France compte également plus de trois millions de chaudières à gaz vétustes, de plus de 15 ans, très énergivores puisque leur surconsommation peut facilement atteindre 20 à 30 % par rapport à du matériel moderne."Depuis l'an dernier déjà, Engie Home Services proposait de changer sa chaudière à gaz par une nouvelle, quelle que soient les conditions de ressources, en étalant des mensualités de 55 € plutôt que de payer comptant. "Dès ce matin, on va plus loin, en baissant pour tous les montants de ces mensualités à 49 €. C’est donc un prêt à taux zéro avec paiement lissé sur 60 mensualités", a annoncé Isabelle Kocher. LIRE AUSSI La PAC à 1 euro, c'est maintenant !                    Chaudière à 1 euro : "Il faut trouver une formule fédérative"                    PAC à 1 euro : l'installateur doit-il montrer patte blanche ?