Moins d'une semaine après avoir lancé son offre, l'expert en efficacité énergétique fait face à une très forte demande des Français pour remplacer leur vieille chaudière par une pompe à chaleur.

L'annonce a fait l'effet d'une bombe dans le génie climatique. Vendredi dernier, Frédéric Utzmann, co-fondateur d'Effy, réveillait la France entière avec une nouvelle inattendue, une offre de remplacement de chaudière au fioul par une pompe à chaleur pour la somme de 1 € pour les ménages très modestes ( article à lire ici). Par le biais de sa marque Pacte Energie Solidarité, le groupe promet aux ayant droits, les ménages en très grande précarité énergétique, un accompagnement, voire même une prise en charge totale du dossier.Pour rappel, la somme symbolique de 1 € est atteinte grâce à l'aide Habiter Mieux Agilité de l'Anah, qui couvre 50 % du montant total des travaux hors taxes pour un maximum de 10 000 €, le Coup de pouce chauffage de 4 000 € et le CITE de 30% appliqué sur l'équipement et la pose. Ainsi grâce des prix d'équipements et d'installations contenus, il est possible de faire tendre les 15 000 euros que côutent une PAC air/eau fourni-posée vers 0 pour un ménage très modeste. "Nous demandons à nos partenaires ( industriels et installateurs) de faire un effort sur leurs marges pour atteindre cette somme de 1 €", explique Audrey Zermati, directrice stratégie chez Effy. "Tout est pris en charge par le Pacte Energie Solidarité, ajoute Audrey Zermati, on avance la trésorerie, notamment pour payer l'installateur, et après on récupère directement les aides".Du travail bien faitLes installateurs, justement, sont triés sur le volet pour être partenaires de cette offre (voir article sur les conditions pour rejoindre le réseau ici). "L'engagement de qualité est extrêmement important pour nous" insiste Audrey Zermati. "Nous avons actuellement une dizaine d'artisans partenaires, nous prévoyons une augmentation assez rapide de ce nombre, pour couvrir toutes les demandes qui nous arrivent." Il faut dire qu'en à peine cinq jours, le Pacte Energie Solidarité a déjà reçu plus de 10 000 dossiers. "On ne s'attendait pas à ce que cela prenne autant d'ampleur aussi vite, avoue Frédéric Utzmann. Bien sûr, il faut s'assurer que tous ces particuliers sont éligibles aux différentes aides, qu'ils font partie des ménages à revenus très modestes. Mais le nombre ne nous effraie pas, il suffit juste de s'entourer de personnes compétentes pour mener à bien les chantiers." Avec son opération similaire de travaux d'isolation des combles à 1 € lancée en 2013, le groupe Effy réalise déjà près de 3 000 chantiers par mois.LIRE AUSSI  PAC à 1 euro : l'installateur doit-il montrer patte blanche ?                      Passer du fioul à la PAC pour 1 euro, comment ça marche ?                      La PAC à 1 euro, c'est maintenant !