Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a confirmé qu'aucun dédommagement pour les entreprises était prévu pour compenser les dépenses générées par le passage au prélèvement à la source.

Alors que les Français ont perçu leur premier salaire impôts déduits, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, a précisé lors d'une conférence de presse que les TPE ne bénéficieraient pas de crédit d'impôt en compensation des frais entraînés par le prélèvement à la source. Le locataire de Bercy a tout de même assuré qu'un bilan sur les coûts de ce dispositif sera établi à la fin du premier trimestre 2019. Une estimation de l'inspection générale des finances chiffrait le passage au prélèvement à la source à moins de 400 millions d'euros.