Ce programme massif d'investissement pour les zones non interconnectées au réseau électrique continental devrait permettre d'économiser 880 GWh/an.

La transition énergétique se passe aussi au-delà de la métropole. La Commission de Régulation d'Energie (CRE) vient d'approuver un plan d'aides à l'investissement de 530 M€ sur cinq ans pour favoriser la maîtrise de la consommation d'énergie dans les zones non interconnectées au réseau électrique continental, à savoir la Corse, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte et la Guyane.CES, PAC et CET dans le résidentiel35 % de ces aides, soit 180 M€, sont destinées aux ménages les plus précaires, mais les autres foyers, les entreprises et collectivités peuvent également en bénéficier. La CRE a d'ailleurs listé des solutions de réduction de consommation d'énergie en fonction des territoires. Dans le résidentiel, en Corse, le bois-énergie, les CES, PAC et CET sont fortement recommandés. Dans les Outre-mer, la solution solaire est également retenue, et l'isolation thermique des toitures préconisée au détriment d'un climatiseur.Ecologique et économiqueLes actions engagées devraient engendrer des économies d’énergie d’environ 880 GWh/an, soit près de 10 % de la consommation d’électricité de ces territoires. Autre intérêt de ce programme d'investissement, faire diminuer les charges du service public. La CRE annonce une baisse de 1,7 Md€ du budget servant à financer la péréquation tarifaire. Consultez le rapport de la CRE