Valérie Laplagne, responsable ENR chez Uniclima et vice-présidente de l’Agence française pour la pompe à chaleur (Afpac) a regardé s’il était possible d’atteindre l’Énergie 3 dans une maison en zone H2B, niveau qui préfigure le seuil à atteindre dans la future réglementation thermique.

« Pour atteindre le niveau Energie 3 du label E+C-, il est indispensable de mettre des panneaux photovoltaïques », assure Valérie Laplagne, responsable ENR chez Uniclima Dans la maison d'une surface de 97 m², trois solutions descendent en dessous du seuil E3 : chaudière à condensation gaz pour le chauffage couplée à un CET pour l’ECS et 6 m² de PV ; PAC double service et 4,5 m² de PV ; PAC air/air couplé à des radiateurs électriques pour le chauffage, CET pour l’ECS et 7,5 m² de PV. Les trois combinaisons "chaudière gaz condensation + CET", "PAC double service air/eau" ou encore "PAC air/air, radiateurs électriques, CET et 1,5 m² de PV" n'atteignent pas le seuil E3. "D’une manière générale, toutes les solutions passent le niveau Energie 3 si on adapte la surface de capteurs PV. Les résultats présentés constituent des exemples (et non des résultats applicables stricto sensu à toutes les maisons) et dépendent notamment de la zone géographique", nous confie Valérie Laplagne, responsable ENR chez Uniclima.         Lire notre article Les PAC air/eau tourneront-elles toutes au CO2 ?