La plateforme de chauffagistes historiquement associée avec le réseau Gesec proposera aux artisans une existence numérique et une comparaison des devis région par région.

Il y a ceux qui dégainent très vite, et ceux qui peaufinent leur solution avant de la rendre officielle. Drapo fait partie de la deuxième catégorie. Après l'effervescence du début d'année sur les offres de remplacement de chaudières vétustes pour 1 €, portées en grande majorité par des énergéticiens et des spécialistes de l'efficacité énergétique, la plateforme lancera à l'automne une offre destinée aux installateurs. "Si aujourd'hui les prestataires de services cartonnent tant, c'est parce qu'il est difficile de comparer avec les petits artisans, confie Julian Aroun, co-fondateur de Drapo. Pourtant, la compétence est la même, le matériel est le même."Plus de transparence pour plus de devis signésAlors pour faire exister les installateurs indépendants, Drapo leur propose une identité numérique, avec la création d'un mini-site par artisan sur lequel le chauffagiste pourra faire figurer son catalogue, ses prestations mais également l'avis vérifié de clients. "Les installateurs craignent cette comparaison avec leurs confrères, avoue Julian Aroun. Nous faisons en sorte qu'elle soit la plus transparente et la plus objective possible pour que les meilleurs artisans, et pas forcément les moins chers, soient mis en valeur et mieux référencés." D'ailleurs, Drapo préfère se fier à la réalité des chantiers plutôt qu'aux certifications des artisans. Pour adhérer au dispositif, les installateurs doivent simplement prouver leur assurance décennale. "Nous savons que certaines entreprises ne sont pas RGE alors qu'elles sont très compétentes. Nous ne voulons pas les exclure de notre offre." En revanche, si l'entreprise n'est pas qualifiée RGE, Drapo précisera au client qu'il ne pourra pas bénéficier des CEE, le critère étant indispensable au coup de pouce chauffage.Offre freemium ou abonnementPour devenir partenaires de Drapo, les installateurs disposent en réalité de deux offres, l'une gratuite, et l'autre sous forme d'abonnement, à raison de 89 € / mois, qui leur permettra d'avoir accès aux statistiques des devis des autres chauffagistes de leur région, de manière anonyme. "Lorsqu'un artisan abonné est sélectionné par un client, il peut consulter les autres devis envoyés par ses confrères et ajuster son offre en fonction" précise Julian Aroun.Avance de trésorerieLe devis, justement, se voit allégé de plusieurs milliers d'euros. Drapo prend en charge l'avance de l'aide de l'Anah, de 50 % du montant total du devis pour les foyers aux revenus très modestes, et du coup de pouce chauffage, les fameux CEE, et gère le dossier du client auprès des organismes. La plateforme s'engage également à payer l'installateur sous 30 jours. Et pour s'assurer qu'il sera payé par le client, le chauffagiste peut également demander à Drapo d'être tiers de confiance. La plateforme se donne le droit de garder alors une commission d'1 %. L'artisan, quant à lui, n'est soumis à aucune exclusivité, et peut continuer à faire prospérer ses affaires par d'autres biais. Pour l'instant, l'offre de Drapo ne concerne que l'installation d'une nouvelle chaudière, mais bientôt la plateforme déploiera ses services avec le remplacement par une pompe à chaleur, et l'installation d'un chauffe-eau. Si l'offre ne sera lancée officiellement qu'en septembre prochain, les installateurs intéressés peuvent déjà contacter Drapo à l'adresse contact@drapo.com.

NULL