Les Ministres de la Transition écologique et solidaire et du Logement ont voulu rassembler acteurs publics et privés autour de la rénovation énergétique.

Après plus d'un an de travail, l'Ademe et le Plan Bâtiment Durable, sous couvert du Gouvernement, ont réussi à réunir acteurs publics, privés et associatifs de la rénovation énergétique autour de la signature "Engagé pour FAIRE". Cette charte engage les 137 signataires, parmi lesquels les énergéticiens EDF, Engie, mais aussi la plateforme Teksial, les porteurs d'offres de remplacement du fioul Effy et Geo PLC, ou encore la Capeb, le CSTB et les industriels Delta Dore et BoostHeat, à développer, entre autres, des actions et offres commerciales pour atteindre la neutralité carbone à horizon 2050.Les artisans, indispensables pour "FAIRE" bienSi la signature de la charte s'est déroulée ce jeudi 4 avril, la plateforme FAIRE, elle, existe depuis septembre 2018. Le Ministre de la Transition écologique et solidaire a d'ailleurs souligné l'impact positif de l'annonce de la "chaudière à 1 €" sur le dispositif. Un dispositif qui serait impossible sans les artisans, a précisé François de Rugy.Un simulateur d'aides lancé par le GouvernementLe Ministre du Logement a quant à lui évoqué la mise en ligne du site prime-chaudieres.gouv.fr, outil de simulation simplifié permettant aux concitoyens d'évaluer le montant des aides dont ils pourraient disposer pour le remplacement d'une chaudière vétuste fioul, charbon ou gaz hors condensation.La fraîcheur prise en compte dans la rénovation énergétiqueEt alors que les premiers rayons du soleil se font ressentir, le président de l'Ademe a précisé que, si 1 Français sur 6 avait froid chez lui, ils étaient également nombreux à avoir chaud quand vient l'été. Arnaud Leroy a insisté sur la nécessité de prendre en compte la fraîcheur d'un bâtiment dans la rénovation énergétique. Julien Denormandie a également rappelé que la démarche "Engagé pour FAIRE" restait ouverte à tout acteur professionnel, public ou privé, intervenant dans la rénovation énergétique des bâtiments.LIRE AUSSI La FFB ne veut pas FAIRE de communication stérile

NULL