Les Hauts-de-France seront alimentés en 2029 par un gaz à haut pouvoir calorifique. D’ici là, plus de 1 millions de chaudières doivent être inspectées, réglées et pour certaines remplacées.

En 2029, pour les plus de 1 million de ménages chauffés au gaz dans les Hauts-de-France, le gaz dit B (pour bas pouvoir calorifique) venant aujourd'hui des Pays-Bas sera progressivement remplacé par du gaz dit H (pour haut pouvoir calorifique) en provenance de Norvège. Ce changement s’étallera sur les 10 prochaines années.Cela oblige GRDF à vérifier chaque chaudière de manière à identifier celle qui vont nécessiter un réglage ou changer des pièces si nécessaires. 40% du million de chaudière devraient nécessiter une seconde intervention. Dans ce cas les ménages qui devront appeler un chauffagiste recevront un chèque de remboursement de la part de GRDF.GRDF estime également que 2 à 3% des chaudières devront être remplacées. L’Etat versera alors une aide allant de 1 200 euros à 4 000 euros.

NULL