23 millions d'euros seront investis sur cinq ans pour la construction de l'usine à Boz et la modernisation de son autre site, à quelques kilomètres.

Si 2018 était une année internationale pour Atlantic, avec l'ouverture de trois usines en Turquie, Géorgie et Thaïlande, le fabricant de chaudières et pompes à chaleur va désormais miser sur l'Hexagone. D'ici 2021, une nouvelle usine de chaudières sera construite à Boz, dans l'Ain, à quelques kilomètres de Pont-de-Vaux, où se trouve un autre site du groupe. Celui-ci sera d'ailleurs modernisé, notamment les pôles Recherche & Développement et Formation, et un laboratoire sera créé.La future usine, quant à elle, devrait disposer d'une cellule robotisée de soudure laser des corps de chauffe, en plus d'une nouvelle cellule de découpe de tôle, d'une chaîne de peinture et d'une plieuse. Pas moins de neuf robots seront mis en service sur le site de 6 500 m². En revanche, aucune embauche n'est prévue, cette ouverture se fera à effectif constant.L'an dernier, 9 000 chaudières murales et sol ont été produites par Atlantic, soit le double par rapport à 2011.

NULL