Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a annoncé le financement de 9 nouveaux projets de cogénération bois.

Lancé en février 2016, l’appel d’offres pour les installations biomasse énergie porte sur un volume annuel de 52,9 MW de nouvelles installations « bois énergies » de plus de 300 kW et de 10 MW pour de nouvelles installations de méthanisation de plus de 500 kW.   Le ministre de la Transition écologique et solidaire vient d’annoncer les lauréats de la seconde période. Les installations lauréates seront soutenues par un complément de rémunération garanti pendant 20 ans.  Parmi les onze nouveaux projets désignés, neuf portent sur le volet bois-énergie :   - Perenia, au Clans (PACA) pour une puissance de 1,2 MW - Neowat à Longueville-sur-Scie (Normandie) pour une puissance de 1,2 MW - Combraille bois-énergie à La Souterraine (Aquitaine) pour une puissance de 2,5 MW - Biomasse 45 à Nogent-sur-Vernisson (Centre Val de Loire) pour une puissance de 1,18 MW - Biomasse 31 à Gratens (Occitanie) pour une puissance de 1,18 MW - Biomasse 18 à Lury-sur-Arnon (Centre Val de Loire) pour une puissance de 1,18 MW - Campus SAG Sud Luberon à Villelaure (PACA) pour une puissance d’1 MW - Bio-Watt à Tarascon (PACA) pour une puissance de 25 MW - Biotricity Maubourguet à Maubourguet (Occitanie) pour une puissance de 15, 98 MW   Deux projets d’installations de méthanisation ont également été retenus : - La ferme de Goasmin, à Plusquellec (Bretagne) pour une puissance de 0,51 MW - Medoc Energies 2 à Hourtin (Nouvelle-Aquitaine) pour une puissance de 0,79 MW.   Une troisième période de candidature sera ouverte du 29 juin au 31 août 2018. Lire notre article Dijon met son réseau de chaleur à la cogénération