L'Anah a accéléré le paiement des dossiers en fin d'année avec pas moins de 55 000 demandes satisfaites entre le 5 et le 19 décembre.

Alors qu'une nouvelle mouture de MaPrimeRénov' a été dévoilée récemment, faisant évoluer certains montants d'aides concernant notamment la ventilation double flux mais également le forfait rénovation globale, il est l'heure pour l'Agence nationale de l'habitat (Anah) de dévoiler les résultats de la prime à la rénovation énergétique des logements.

On se souvient qu'en début d'année 2022, le gouvernement avait parié sur un objectif de 685 000 logements rénovés grâce à MaPrimeRénov', dont viendraient s'ajouter l'objectif de 60 000 logements rénovés en copropriété et l’adaptation des logements à la perte d’autonomie, avec un objectif de 24 000 logements adaptés pour arriver à un total espéré de 800 000 logements rénovés grâce à l'Anah.

Si on ne connaîtra la totalité des chiffres que d'ici quelques semaines, on peut déjà noter qu'en 2022, MaPrimeRénov' a comptabilisé plus de 521 000 dossiers payés. Dans une communication de fin d'année, l'Anah faisait effectivement part d'une accélération du paiement des dossiers en cours, avec pas moins de 55 000 dossiers payés entre le 5 et le 19 décembre. Une accélération voulue pour rattraper le retard accumulé le dernier trimestre 2022.

Comme il est précisé dans le communiqué, chaque semaine, 25 000 demandes de subvention ou de paiement sont instruites. Des demandes qui ne seraient pas toutes légitimes à en croire l'Anah. " Ces derniers mois, il a été constaté des pratiques irrégulières ayant conduit l’Anah, depuis septembre 2022, à renforcer ses contrôles sur de nombreux dossiers de demandes de prime. Ces contrôles qui ont permis de sécuriser le parcours des ménages concernés ont également généré des délais de traitement des dossiers plus longs, notamment à l’étape des demandes de paiement. " Peut-être que la bonne résolution pour l'Anah en 2023 sera donc de réussir à satisfaire les bons demandeurs dans un temps raisonnable au risque de mettre dans le rouge la trésorerie de certains artisans ayant avancé les frais.

">