Selon les nouveaux chiffres de l'opération " Coup de pouce chauffage ", 563 861 équipements anciens, toute énergie confondue, ont été remplacés.

Le remplacement des vieilles chaudières gaz semble se faire plus vite que celui des chaudières fioul, à en croire les chiffres du ministère de l'Ecologie sur l'opération " Coup de pouce chauffage ". Depuis son lancement en janvier 2019, 563 861 chaudières ont été déposées et remplacées par des équipements plus vertueux, ou du moins plus récents. De quoi satisfaire le gouvernement qui avait prévu le remplacement de 600 000 vieilles chaudières en deux ans lors du lancement de l'opération par le ministre de l'Ecologie de l'époque François de Rugy.

1 chaudière gaz sur 7 remplacée par PAC ou biomasse

Dans le détail, on constate que 193 466 chaudières fioul, 361 371 chaudières gaz et 9 024 chaudières charbon ont été supprimées ces deux dernières années. L'opération " Coup de pouce chauffage " semble donc plus profiter au gaz. Autre information que révèlent ces chiffres, les vieilles chaudières gaz sont majoritairement remplacées par... du gaz à 84 % ! Seulement une vieille chaudière gaz sur sept est remplacée par un équipement fonctionnant aux énergies renouvelables. Ce sont d'ailleurs près de 5 000 pompes à chaleur air / eau ou eau / eau qui trouvent leur place en remplacement du gaz, la biomasse et les PAC hybrides étant très peu retenues.

9 chaudières fioul sur 10 remplacées par des ENR

En revanche, parmi les 193 466 chaudières fioul déposées, 168 633 ont été remplacées par des solutions fonctionnants aux énergies renouvelables, soit 87 %, le reste étant donc remplacé par un équipement gaz THPE. Dans le détail, on apprend que ce sont plus de 140 000 pompes à chaleur air/eau ou eau/eau qui ont été installées en remplacement, laissant un peu moins de 20 000 chaudières biomasse en remplacement du fioul. Les PAC hybrides sont très peu représentées dans cette opération et constituent encore un marché de niche, même si la solution est citée par le gouvernement comme l'une des technologies choisies en remplacement.

Au total, 647 M€ d'aides ont été versées pour permettre la réalisation de ces remplacements de vieux systèmes de chauffage.

">