R.C.
À quelques mois de ses deux années d’existence, le programme OSCAR a dressé un bilan des travaux menés et a annoncé le lancement de nouveaux services.

Lors d’un événement organisé à Paris, le 7 décembre dernier, le programme OSCAR a réuni ses partenaires pour un point d’étape sur les actions menées depuis près de deux ans.

Pour rappel, le programme OSCAR est né le 25 février 2022. Il est porté par l’ATEE, en partenariat avec le ministère de la Transition écologique, l’Ademe, l’Anah, la Capeb, la FFB, la FDMC et Coédis. Sa mission principale ? Accompagner les artisans et professionnels de la rénovation énergétique dans l’accès et l’utilisation des aides publiques et privées.

Aristide Belli, pilote du programme OSCAR, nous rappelle en effet que l’administratif et les délais de paiement pèsent lourd dans le quotidien et la trésorerie des TPE. Jean-Claude Rancurel, président des Métiers de la couverture et plomberie-chauffage à la Capeb, parle même du « cauchemar » que représente le montage de dossiers CEE pour les artisans. L’une des priorités d’OSCAR est ainsi de simplifier le quotidien de ces entreprises.

Bientôt 6 000 RAR ?

Pour renseigner les professionnels, le programme OSCAR forme des « Référents d’aides à la rénovation » (RAR). « Ce sont des collaborateurs des négoces, des Capeb et FFB départementales et des conseillers France Rénov’ », nous explique Aristide Belli. À ce jour, 1 650 RAR sont habilités, 2 150 sont formés et 4 000 sont inscrits au MOOC. Objectif ? Atteindre 6 000 RAR répartis sur l’ensemble du territoire.

« La réglementation thermique dans l’existant donne un niveau de performance. En revanche, si l’on veut atteindre les objectifs et avoir un impact fort sur la consommation du bâtiment, il faut aller au-delà de la réglementation. Ce sont les travaux fléchés de MPR et des CEE », poursuit-il.

La bonne compréhension de ces dispositifs est donc nécessaire, et pour en faciliter la lecture, le programme OSCAR a mis en place un annuaire des aides nationales et locales. Plus récemment, il a annoncé le déploiement d’un ChatBot, un assistant virtuel capable de répondre aux interrogations des professionnels.

Quels produits pour quels travaux ?

Toujours dans un souci de simplification, OSCAR propose désormais une base de données des matériaux et matériels éligibles aux CEE. 2 000 produits sont d’ores et déjà référencés dans les domaines de la biomasse, de l’isolation, PAC Air/Air, PAC Air/Eau et PAC Hybride.

Lors du montage des dossiers, le professionnel peut :

- Renseigner la solution envisagée et vérifie qu’elle soit éligible aux CEE ;

- Ou indiquer le type de chantier pour obtenir la liste complète des produits éligibles.

Des expérimentations avec la filière

Aristide Belli nous dévoile également que deux expérimentations sont actuellement menées. La première, aux côtés de la FFB et de la Capeb. Elle consiste à accompagner les entreprises RGE « qui ne font pas ou ne font plus de dossiers CEE », d’en comprendre les raisons et de lever les freins pour « les remettre dans le circuit ». L’expérimentation est actuellement menée dans 4 régions : PACA, Aura, Grand Est et Ile-de-France.

La deuxième est menée avec Coédis afin de « trouver un outil de simplification pour les petits montants de CEE » et de massifier ces opérations (régulation, robinet thermostatique…). « On souhaite digitaliser le tout pour que l’entreprise artisanale qui va faire l’entretien d’une chaudière, d’une PAC ou un dépannage, puisse proposer l’opération de suite au client final », détaille le pilote du programme OSCAR.

Prochain chantier ?

L’analyse de l’annexe arrêté contrôle. « On a besoin de clarifier certains points de contrôles » et de mettre à disposition de tous, une base de référence.

Il est intéressant de rappeler que le programme OSCAR est lié à Feebat et à Profeel. Les trois initiatives sont « complémentaires ». Le programme doit se terminer le 31 décembre 2024 mais une reconduction est possible « car il y a un besoin », conclut Aristide Belli.