C'est au micro d'Europe 1 ce dimanche 22 septembre que la secrétaire d'Etat en charge de la transition énergétique a annoncé la mise en place d'un dispositif anti-fraudes, établi avec les ministères du Logement et de l'Economie. L'objectif, démasquer les plateformes qui appellent sans cesse les particuliers, renforcer le contrôle des artisans et faire plus de pédagogie auprès des clients.

"Les particuliers n'ont plus confiance"

« Un monsieur est venu m’expliquer qu’il recevait dix coups de fil par jour pour le convaincre de changer sa chaudière pour un euro et ça, ce n’est pas possible, c’est du harcèlement » s'est indignée Emmanuelle Wargon. « Comme il y a des abus et des arnaques, les gens n’ont plus confiance, et, du coup, les vraies aides qui permettent vraiment de faire des progrès sont cachées par ces abus, par ces arnaques » a expliqué la secrétaire d'Etat, confirmant l'arrivée dès 2020 d'une simplification des aides de l'Etat, avec une plateforme unique. « Il suffira de déposer un devis et d’avoir un accord. Dès que les travaux sont faits, l’aide est versée. »