Génie Climatique Magazine a échangé avec Jean-Paul Ouin, délégué général d'Uniclima, sur la RE2020 à quelques jours du vote du texte final.

Que pensez-vous du projet de texte de la RE2020 ?

Il y a tout d'abord un point qu'il faut absolument régler dès maintenant : le tertiaire. La RE2020 est censée concerner les maisons individuelles, logements collectifs, bureaux et enseignement. Seul le " tertiaire spécifique " ne sera pas traité à l'entrée en vigueur du texte. Or, pour l'instant, l'administration ne parle pas du tout de tertiaire ! Rien n'a été débattu et nous n'avons toujours pas les chiffres des exigences. Il faut donc absolument reporter l'application de la RE2020 pour tout le tertiaire ! Beaucoup des adhérents à Uniclima réalisent la moitié de leur chiffre d'affaires grâce au tertiaire. Si demain ils m'appellent pour me demander ce qu'ils peuvent vendre au 1er juillet 2021, je ne saurai pas quoi leur répondre. Cette incertitude est vraiment risquée pour tous ces industriels qui, je le rappelle, ont de nombreuses usines en France ! On risque de déstabiliser très fortement l'outil industriel français.

Qu'en est-il des seuils annoncés pour le résidentiel ?

L'exclusion totale du gaz n'est pas une surprise. Nous avons bien conscience que la part d'énergie fossile diminue, et c'est normal. Ce qui est plus choquant, c'est la brutalité avec laquelle cette sortie est réalisée. Oui, allons vers la décarbonation, mais donnons la faculté d'hybrider les systèmes. Les seuils annoncés signent pour l'instant l'exclusion de toutes les solutions d'hybridation, c'est une déclaration de guerre !

Pourtant, prôner le développement de la PAC air / eau devrait ravir vos adhérents ?

La RT2012 avait déjà favorisé ce développement en maison individuelle, et c'est une très bonne chose. La PAC air / eau est une très bonne solution dans beaucoup de cas, mais pas partout ! Avec les seuils annoncés pour la RE2020, dans une maison très bien isolée, si vous voulez mettre une toute petite chaudière gaz à condensation pour le chauffage, car le logement n'a pas de gros besoins en chauffage, et un chauffe-eau thermodynamique pour l'ECS, ça ne passera pas en dessous des 4 kgCO2/m².an ! De même, une double flux avec récupération de chaleur et production d'ECS grâce à un CET, ça ne passe plus ! Avec cette RE2020, on est en train de torpiller toutes les technologies à énergie renouvelable, sauf la PAC air / eau ! On va créer un monopole technologique et énergétique. Je crains de la pérennité d'une telle situation...

L'hybridation aura-t-elle sa place dans le logement collectif ?

Il y a encore peu de solutions PAC dans le collectif, même si ça arrive doucement sur le marché. Je pense qu'avec la très bonne isolation des nouveaux bâtiments, il faut garder un système de chauffage au gaz. La part la plus importante de consommation énergétique sera la production d'ECS. Décidons de la traiter par chaleur renouvelable ! Un CET collectif, ça existe, et ça a même obtenu un Titre V en RT2012 ! Dans tous les cas, il faut maintenir l'hybridation dans la décarbonation, cela nous permettra de conserver la chaleur renouvelable dans les projets.

">