En 2021, le marché des splits a nettement ralentit sa croissance avec un timide + 3 % par rapport à 2020 alors que les DRV reprennent des couleurs.

Chiffres Uniclima : gros coup de froid sur la clim

Si 2021 a souri au marché de la PAC air / eau, tous les équipements aérothermes ne peuvent pas en dire autant. La pompe à chaleur air / air semble avoir été victime d'un été maussade en France. Selon les chiffres Uniclima dévoilés ce jeudi 3 dévrier, en 2021, on enregistre une faible croissance de 3 % du marché par rapport à 2020, soit, tout de même, 837 629 unités vendues l'an dernier. Cette hausse est, d'après le syndicat professionnel, la plus faible enregistrée depuis 2014.

PAC air / air météo-sensible

Il faut dire que le marché nous avait habitué à des poussées de croissance très impressionnantes ces dernières années, passant de 573 000 unités vendues en 2018 à 731 000 en 2019 pour ensuite ralentir, effet Covid oblige, en 2020, avec, là encore, une belle progression de 12 %. Selon Didier Metz, président de PAC&Clim Info et directeur adjoint de la BU Chauffage et climatisation au sein de Mistubishi Electric, le ralentissement constaté en 2021 s'explique en regardant le ciel. " La météo de l'été dernier n'a pas été favorable au marché du split. Il est difficile de savoir si 2022 offrira de nouveaux records de croissance pour la PAC air / air. "

À noter tout de même l'évolution du marché, porté désormais par les multisplits qui représentent un tiers des ventes en 2021 avec une hausse de 13 % par rapport à 2020 contre une baisse de 2 % pour le monosplit. De quoi penser que les pompes à chaleur air / air sont désormais choisies comme solution globale de rafraîchissement et de chauffage pour un logement. Selon Uniclima " le fort repli au moment de l’été montre que ce marché reste malgré tout météo-sensible, notamment sur des produits comme les monosplits, clé d’entrée du marché dont l’achat est très certainement déclenché par des pics de chaleur. Par ailleurs, au vu des croissances sur la PAC air / eau, il est possible que des installateurs aient priorisé cette dernière au détriment de projets de PAC air / air. " Le syndicat professionnel reste tout de même confiant en l'avenir. " En 2022, le marché de la Pac air / air devrait commencer à bénéficier de l’impact de la RE2020 sur le neuf. "

DRV au beau fixe

En revanche, bonne nouvelle dans le tertiaire, alors que les DRV avaient chuté en 2020, la tendance est de nouveau à la hausse. On compte 32 311 unités extérieures vendues en 2021, soit + 17 % par rapport à l'année précédente, et surtout 2 000 unités de plus qu'en 2019. Le poids des groupes inférieurs ou égaux à 6 CV augmente encore et représente désormais un tiers des DRV mis sur le marché, de quoi satisfaire les industriels.

Les unités intérieures augmentent quant à elles de 15 %. Les unités murales et cassettes, qui représentent plus de 70 % des volumes, ont été les plus dynamiques en 2021. Les gainables, davantage impactés par la baisse du neuf et les difficultés du marché hôtelier, retrouvent poru leur part à peine leur niveau de 2019.

Et quand on parle de l'avenir, Uniclima préfère ne pas se projeter sur les chiffres de 2022. " Les aides mises en place devraient soutenir notre marché mais il est incontestable que cela ne sera pas suffisant du fait de la crise Covid qui dure dans le temps et qui impacte toujours certains marchés comme l'hôtellerie. " Le syndicat professionnel regrette également que le crédit d'impît tertiaire ne s'adresse qu'aux machines à eau et ne prenne pas en compte les systèmes air / air du type DRV. Uniclima a d'ailleurs pour ambition cette année de défendre ce point auprès des pouvoirs publics. Si le syndicat arrive à ses fins, le marché pourrait alors reprendre des couleurs.

">