JASPERS-EYES Architects
Le futur centre de R&D de Daikin Europe à Gand, en Belgique.
La filiale européenne du mastodonte japonais prévoit d'investir 840 millions d'euros en trois ans pour développer notamment l'activité du futur centre R&D basé à Gand, en Belgique.

Daikin Europe vise 4 000 recrutements d'ici à 2025

Fusion25, c'est le nom du plan stratégique mis en place par Daikin Europe pour les trois prochaines années à venir. Un plan ambitieux dans lequel la filiale du géant nippon prévoit d'embaucher 4 000 nouveaux collaborateurs d'ici à 2025, dont 250 en France. Daikin semble également miser sur une R&D encore plus axée sur le numérique.

L'enveloppe de 840 M€ prévus pour le déploiement de cette stratégie servira notamment à développer l'open innovation dans l'IoT et l'Intelligence Artificielle au sein du futur centre belge de Gand. D'une capacité d'accueil de 500 collaborateurs, le centre disposera de 13 000 m² de bureaux et de 4 000 m² de zones d'essai où collaboreront ingénieurs Daikin, chercheurs extérieurs et étudiants de l'Université de Gand.

Bien évidemment, le marché de la pompe à chaleur étant plus que prospère, Daikin Europe vise de doubler son activité dans le domaine d'ici à 2025, dont l'ensemble des équipements dédiés au résidentiel sont assemblés sur les sites de production européens de Daikin basés en Allemagne, en Belgique et en République Tchèque. Le groupe continuera également le déploiement de son programme Loop, qui organise le traitement et le réemploi des fluides frigorigènes usagés. Depuis la mise en place de cette démarche, Daikin Europe a évité la mise en marché de 250 000 kilos de fluide neuf chaque année.