Selon l'étude réalisée par l'IFOP pour Effy début septembre 2022, un peu plus de la moitié des français connaît le bouclier tarifaire.
Suite à l’annonce de la prolongation du bouclier tarifaire en 2023, le président d’Effy, Frédéric Utzmann, demande au gouvernement de déployer « un plan de soutien massif à la rénovation énergétique ».

Effy qui accompagne les particuliers dans la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique a fait réaliser une étude par l’IFOP, début septembre 2022, auprès de 1000 Français. Elle révèle que 71 % des Français anticipent la hausse de 10 et 50 % de leur facture énergétique alors que seulement 10 % ont le réflexe de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Effy dénonce un "manque de sensibilisation de la part du gouvernement pour inciter à miser sur des solutions efficaces immédiatement sur la facture et pour longtemps et de manière durable". Par ailleurs, 74 % des sondés baisseront le chauffage cet hiver, quitte à rogner sur le confort de la famille, tandis que 64 % remanieront leur budget familial et renonceront à d’autres dépenses pour faire face à la hausse des factures. Seule une minorité de familles envisagent de lancer des travaux et 14 % opteraient pour l’autoconsommation photovoltaïque et 10 % ont le réflexe travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage plus performant, etc.). « Les Français semblent résignés face à la crise énergétique, se préparant déjà à payer plus cher ou rogner sur leur confort … ou les deux ! Pourtant, des solutions simples et efficaces existent. Les Français n’y sont pas suffisamment sensibilisés », déplore Frédéric Utzmann, président EFFY. Et d’ajouter : « Le gouvernement doit d’urgence déployer un plan de soutien massif à la rénovation énergétique. Isoler sa maison, améliorer son chauffage, passer à l’autoconsommation, c’est réduire immédiatement et pour longtemps sa facture d’énergie, sans impacter son bien-être chez soi. »