Le gouvernement a lancé mi-avril un groupe de travail sur la filière solaire. Le syndicat des professionnels de l’énergie solaire Enerplan lui a soumis des propositions et souhaite notamment tripler le parc de production de chaleur solaire d’ici 2028.

« Le potentiel du secteur est sous-exploité en France », selon Enerplan qui préconise un programme pour développer « activement le solaire thermique ». « L’objectif serait de tripler le parc actuel de production de chaleur solaire à échéance 2028 en passant de 1,64 GWth à 5 GWth », explique le syndicat. Pour cela ce dernier ne mise pas sur la maison. « L’effort doit porter sur le logement social collectif, la chaleur solaire dans l’industrie ainsi que sur les DOM », souligne Enerplan. Création de 30 000 postes Enerplan affirme que le développement de l’énergie solaire, thermique et photovoltaïque, doit permettre la création de 30 000 emplois pour toute la filière d’ici 2030. « Il est nécessaire de prévoir la formation pour accompagner ce mouvement. Par ailleurs il est indispensable d’encourager toute la filière industrielle impliquée y compris pour les secteurs liés comme le stockage mais aussi tout le développement des services digitaux qui accompagnent le développement de l’énergie solaire et l’optimisation de sa production et de son utilisation », souligne Daniel Bour, président d’Enerplan. Dans un allusion à peine voilée à EDF, il remarque également que cela doit se faire « dans le respect d’une saine concurrence entre les acteurs en évitant tout abus de position dominante ». Lire notre article La filière solaire thermique commence l’année avec le sourire