Un défaut de maintenance peut conduire à dégrader les équipements de chauffage et génère des surconsommations de l’ordre de 8 à 12 % pour les chaudières. Mais qu’en est-il pour pompes à chaleur ?

Le Synasav a confié une étude à Yvonnick Le Guennec, enseignant – coordinateur en BTS Génie climatique au lycée La Martinière Monplaisir de Lyon. L’objectif ? Réaliser des tests en laboratoire pour évaluer les variations de performance d’une PAC air/eau en fonctionnement dégradé.Les résultats nous ont été présentés, le 22 novembre dernier, l...