Depuis le 1er avril dernier, le Ministère de la Transition écologique et Solidaire a réorienté les "Coups de pouce économies d’énergie" sur les ménages modestes équipés de chaudières fioul pour les inciter à la remplacer. Le dispositif prend forme et des primes sont désormais disponibles.

  Inscrit dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, le nouveau dispositif "Coup de pouce économies d’énergie"  permet aux ménages modestes qui souhaitent abandonner leur chaudière fioul de bénéficier de primes d’au moins 2 000 euros pour le passage à une chaudière biomasse performante, à une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau, un système solaire combiné ou encore une pompe à chaleur hybride et de 350 euros pour le raccordement à un réseau de chaleur alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou de récupération. Pour les ménages dits "très modestes" les primes montent à 3 000 euros.   Le spécialiste de la valorisation de Certificats d'Economies d'Energie Sonergia, associé au fabricant de chaudières biomasse Okofen, participe à l’opération avec des primes au nom évocateur de « Bye bye Fioul ».  Autre acteur de la valorisation des CEE, VosTravauxEco propose lui des primes baptisées Prime biomasse+, Prime PAC+ et Prime solaire+. Filiale d’Effy, QuelleEnergie propose jusqu’à 3 000 € de prime Coup de Pouce pour passer du fioul à une PAC géothermique, une chaudière biomasse ou un système solaire combiné. Le fournisseur d’énergie Direct Energie, désormais dans le giron du géant pétrolier Total, propose lui aussi des primes pour inciter les consommateurs en situation de précarité énergétique à remplacer leur chaudière fioul existante. Lire notre article Fin du "crédit d'impôt fioul" : « Les ménages des petits villages seront délaissés »