Dans le cadre d’une journée thématique dédiée à la prise en compte des équipements du génie climatique dans l'expérimentation E+C- organisée par Uniclima mercredi 5 septembre, la directrice du bureau d’études Tribu Energie Nathalie Tchang a livré les conclusions de ses simulations sur toutes les typologies de bâtiments. Génie Climatique Magazine vous livre les 5 points à retenir.

Nathalie Tchang, directrice du bureau d’études Tribu Energie, a profité des "Rendez-vous Interclima" organisés par le syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques Uniclima pour exposer les conclusions de ses simulations sur le positionnement des équipements du génie climatique vis-à-vis des 4 niveaux "Energie" de l'expérimentation E+C-, qui préfigure le successeur de la RT2012. Ce qu'il faut retenir :   1/ Les solutions standards passent quasiment toutes les niveaux 1 et 2.   2/ Le bois bénéficie d’un fort avantage avec sa consommation en energie primaire considérée nulle par convention de calcul.   « Le bois et les réseaux de chaleur sont les grands gagnants du référentiel d’E+C-» @NatTchang aux Rendez-vous d’@interclima sur @energiecarbone pic.twitter.com/yJ7xL5uBm9 — Génie Climatique Mag (@GC_actu) 5 septembre 2018   3/ Pour atteindre le niveau 3, il est nécessaire de mettre du photovoltaïque ; la chaleur renouvelable ne permet pas d’atteindre ce niveau, hormis le bois et les réseaux de chaleur alimentés en énergie renouvelable.   4/ Le photovoltaïque se positionne également bien sur les niveaux 1 et 2, ce qui concurrence la chaleur renouvelable en résidentiel individuel ou collectif. « Veillons à ce que le photovoltaïque n’écrase pas la chaleur renouvelable dans la future réglementation » Jean-Paul Ouin aux Rendez-vous d’@interclima sur le référentiel @energiecarbone pic.twitter.com/64K8nFVFtN — Génie Climatique Mag (@GC_actu) 5 septembre 2018   5/  Il n'y a pas de " grands perdants" dans le réferentiel E+C-. En effet, le gaz est gagnant côté Energie mais sera pénalisé côté Carbone. Les solutions à effet joule ont beaucoup de mal côté Energie mais sortent leur épingle du jeu sur le Carbone. Quant aux pompes à chaleur, elles se positionnent assez bien en Energie et Carbone.   Ce qu'en pense les industriels   A la lumière des conclusions de ses simulations, Uniclima craint une suprématie du photovoltaïque. Pour les industriels du génie climatique, la prise en compte d'un sixième poste - les consommations des prises électriques - qui selon eux "n’est pas un usage du bâtiment mais dans le bâtiment" va orienter l'effort sur cet usage électrique en recourant au photovoltaïque. Il devrait selon Uniclima tout bonnement être supprimé ou bien distingué des cinq usages RT.   Autres pistes d'amélioration jugée indispensable par Uniclima : ramener à 1 le coefficient de passgage d'énergie finale à energie primaire de l’électricité photovoltaïque exportée (variable pour les niveaux 3 et 4) et prendre en compte l’impact Carbone du photovoltaïque correspondant à l’électricité exportée.