Le programme de rénovation à énergie positive calqué sur le modèle hollandais figure parmi les lauréats CEE inscrits au Journal Officiel du 11 mars 2019.

Initié il y a trois ans en France après un succès aux Pays-Bas, le programme Energiesprong, porté par Greenflex, a su convaincre le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il rejoint officiellement la liste des lauréats au programme CEE, et bénéficiera pendant deux ans d'une aide à l'investissement pouvant compter plusieurs millions d'euros. Il faut dire que l'objectif de massifier la rénovation à énergie positive a de quoi séduire le Gouvernement, dont l'une des priorités annoncées est de réussir ce combat contre la précarité énergétique.Energiesprong France s'attaque d'ailleurs pour l'instant aux logements sociaux, en connectant bailleurs et maîtres d'ouvrage, pour garantir une énergie positive dans les habitations. Si aux Pays-Bas, le programme a permis de rénover 1 000 logements en 5 ans, en France, les acteurs semblent plus timides, du fait des coûts encore élevés (90 000 € pour le dernier chantier), et des habitudes de travail bousculées. On compte pour l'instant deux constructions livrées en 2018 dans les Hauts-de-France, près de Lille et Amiens, et une troisième à côté de Rennes inaugurée ce mercredi 13 mars. "Il faut convaincre les professionnels, confie Sébastien Delpont, directeur de Greenflex qui porte le programme Energiesprong en France. Certains artisans sont obligés de s'équiper, nous devons leur assurer qu'ils auront des chantiers pour amortir leur investissement." De nouveaux chantiers sont d'ailleurs en prévision, notamment 160 logements à côté de Lille. Plusieurs reflexions sont en cours dans le Pays de la Loire et en Auvergne-Rhône-Alpes.

NULL