Emmanuel Perret, président d'Elyotherm, entreprise d'installation de chauffage plomberie sur Lyon, constate que ses clients préfèrent rester sur une production d'ECS en accumulé lors de travaux de rénovation.

Y a-t-il des avantages à préférer l'instantané ou l'accumulé pour la rénovation dans le résidentiel ?

Tout va dépendre de la source d'énergie que vous utilisez. Avec une chaudière gaz, il y a quelques années, j'aurais rapidement conseillé l'accumulé, qui était gage de confort. Désormais, grâce à l'évolution des technologies, pour produire de l'ECS en instantané avec une chaudière gaz, il suffira d'opter simplement pour un modèle légèrement surdimensionné par rapport à ces besoins réels en chauffage. Résultat, il sera très puissant pour l'eau chaude sanitaire, avec un débit ECS en instantané très confortable.

Pourquoi ce surdimensionnement de chaudière n'était pas recommandé ?

Les équipements étaient moins performants. Avant, si vous aviez choisi une chaudière de 30 kW, on ne pouvait pas la brider en puissance chauffage et elle ne modulait pas en fonction des besoins, elle tournait en permanence à 30 kW même si les besoins chauffage n'étaient que de 10 kW ! Maintenant, ce n'est plus le cas. Nous pouvons brider par exemple la chaudière à 12 kW, qui va ensuite moduler de 2 kW jusqu'à cette puissance maximale pour le chauffage, et ira juste atteindre les 30 kW quand on la sollicite pour la production d'eau chaude sanitaire pour obtenir un débit ECS optimal. Il n'y a donc aucun risque de surdimensionnement néfaste pour la chaudière. C'est une réelle avancée. En outre, certaines technologies comme la micro-accumulation permettent d'obtenir tout comme avec un ballon de l'eau chaude immédiatement.

La production d'ECS en instantané trouve-t-elle son public chez les particuliers ?

Pour l'instant, beaucoup sont encore très attachés à avoir un ballon de stockage d'eau sanitaire. Quand ils ont la place, ils préfèrent choisir chaudière + ballon. Ils ont l'impression d'être en sécurité pour l'ECS et d'en optimiser la production, en évitant de faire fonctionner la chaudière à chaque fois qu'ils ont besoin d'eau chaude. Avec la production d'ECS en accumulé, la chaudière se déclenche par exemple trois à quatre fois dans la journée pour garder l'eau à température dans le ballon de stockage. Sur une année, les clients font donc quelques petites économies. Cette solution permet aussi de soulager la « mécanique », la chaudière fonctionne avec des cycles de chauffe plus longs, même pour l'ECS, plutôt que par à-coups à chaque besoin de production d'eau chaude sanitaire, donc, en théorie, moins de coûts de maintenance.

La production d'ECS en instantané ne subit-elle pas aussi les habitudes des particuliers ?

Pour beaucoup de nos clients qui entament des travaux de rénovation, s'ils ont déjà eu une chaudière avec ballon ou s'ils ont goûté au chauffe-eau électrique, c'est très compliqué de leur faire changer d'avis. Pour eux, le ballon, c'est le confort ! Après, s'ils n'ont plus la place, ou si leur besoin en ECS s'est réduit (ex. départ des enfants), dans ce cas, nous les amenons vers la production en instantané. Avoir un « gros » ballon de 100 L d'eau chaude sanitaire quand on n'est plus que deux à la maison se révèle plus énergivore qu'une production instantanée, notamment avec les déperditions du ballon !

Qu'est-ce qui change pour vous, à l'installation, entre instantané et accumulé ?

Le poids de la chaudière ! En accumulé, quand vous vous retrouvez à devoir poser une chaudière de 120 kg, vous êtes contents d'être deux ! Et parfois, vous aimeriez avoir une paire de bras supplémentaires. Forcément, c'est plus confortable pour l'installateur de poser une petite chaudière qui fait tout, chauffage et ECS en instantané. Sinon, ce sont les mêmes tuyaux, une arrivée d'eau froide et un départ d'eau chaude, donc le réseau ne change pas.

">