Entre la fusion des entités Airwell Distribution et Airwell Residential, la création d'une plateforme pour développer une application domotique permettant de contrôler tous les équipements et le lancement d'une offre pour la maison, l'heure est aux nouveautés chez Airwell ! Rencontre avec le directeur général, Laurent Roegel.

Comment avez-vous vécu la crise sanitaire au sein d'Airwell ?

Nous avons fini l'année 2020 légèrement au-dessus de 2019 en terme de chiffre d'affaires, ce qui est une bonne chose, même si nous aurions dû finir nettement au-dessus, mais comme beaucoup nous avons subi l'effet Covid-19. La bonne nouvelle concerne notre offre de leasing énergétique dédiée au tertiaire. Elle a trouvé son public. Avec le décret tertiaire, l'offre plaît ! Les mairies ont l’obligation de rénover les systèmes dans leurs bâtiments, mais n'ont pas le budget. Le leasing énergétique correspond assez bien à leur demande.

Envisagez-vous d'étendre cette offre au résidentiel ?

C'est l'idée, forcément, mais pas tout de suite. Nous allons déjà fusionner les deux entités tertiaire et résidentielle à la rentrée pour avoir un seul nom, le groupe Airwell. Nous voulons créer une marque dédiée au leasing énergétique, une vraie offre packagée, pas seulement un service financier. Nous allons également entrer en bourse avant la fin du mois de juin afin de financer tous nos projets de croissance comme la construction d'une plateforme R&D au sein de notre siège à Montigny-le-Bretonneux (78).

Quel va être l'objectif de cette plateforme R&D ?

Nous voulons qu'Airwell aille plus loin qu'être un simple fabricant de solutions de chauffage et rafraîchissement. Nous voulons devenir référence dans l’intelligence qui contrôle l’ensemble des équipements, pompes à chaleur, panneaux photovoltaïques et autres, au lieu d’être uniquement efficace dans ces produits. C'est un véritable repositionnement stratégique dans le but de faciliter la vie du client final. On veut lui créer un écosystème simple avec des protocoles ouverts. S'il a une vieille clim, il pourra la connecter, peut-être simplement en mode on/off, pas forcément pour récupérer et signaler les défauts de l'équipement, mais il n'aura pas besoin de passer par une autre application. De même, s'il achète une lampe connectée, il pourra la faire fonctionner à travers l'application que nous développons. Le but est de ne pas freiner le client. Nous travaillons d'ailleurs avec Dualsun pour les panneaux solaires hybrides et Thermador pour les robinets thermostatiques. On veut véritablement éviter au client d'avoir quatre applications pour gérer sa maison.

Où en est d'ailleurs votre offre " maison hybride " dont vous nous parliez en septembre 2020 ?

Justement, nous la lançons la semaine prochaine ! C'est un peu un avant-goût de notre nouvelle vision du marché. L'offre comprend la performance énergétique de PAC et systèmes de climatisation et l’apport d’énergie photovoltaïque, le tout piloté dans un système intelligent, connecté et centralisé. Nous nous adressons directement à l'utilisateur avec cette offre, mais nous ne lui vendons pas la solution. Nous avons monté un réseau d'installateurs partenaires pour qu'ils aient les compétences requises en terme de thermodynamique et de photovoltaïque.

Quel est l'intérêt pour les installateurs de vous suivre dans cette aventure ?

Nous sommes les premiers à proposer une offre packagée complète. Nous investissons beaucoup auprès des constructeurs de maisons. Clairement, le travail va tomber tout seul pour les installateurs. Ils seront formés au sein d'Airwell sur les équipements et les évolutions de la solution. Nous les soulageons en leur apportant du business et nous les aidons à se former sur les nouvelles technologies, ce qui n'est pas forcément évident quand on a la tête dans les devis et qu'on doit faire tourner la boutique. Dans un futur pas si lointain, tous les chauffagistes devront avoir des compétences en photovoltaïque et en thermodynamique. Nous leur permettons de prendre un peu d'avance.

">