Le ministre de l'Éducation nationale propose de soutenir financièrement l'installation de ces équipements dans les établissements scolaires.

« Le capteur de CO2 est un outil utile, donc nous poussons à sa généralisation. » Voilà les mots de Jean-Michel Blanquer lors de la présentation jeudi 26 août du protocole sanitaire dans les écoles. En plus des gestes barrière, le ministre de l'Éducation nationale encourage vivement les collectivités à s'équiper de ces traqueurs afin de veiller à une meilleure qualité de l'air à l'intérieur des salles de classe.

La mesure est d'ailleurs préconisée par plusieurs médecins depuis le début de la pandémie, le capteur permettant de savoir quand la pièce a besoin d'être aérée pour notamment chasser les aérosols.

En revanche, Jean-Michel Blanquer n’entend pas rendre ces capteurs de CO2 obligatoires. « Il s’agit d’une compétence des collectivités locales et nous respectons ces compétences » ajoutant que celles qui auraient des difficultés financières pour acheter ces capteurs seront aidées.