Selon un rapport de l'agence internationale de l'énergie (IEA), les pompes à chaleur contribueront pour moitié à la réduction des énergies fossiles si les gouvernements tiennent leurs engagements énergétiques et climatiques.

La pompe à chaleur est véritablement la chouchou des institutions. La dernière à déclarer sa flamme à la thermodynamique n'est autre que l'agence internatione de l'énergie (IEA). Alors qu'en France, le gouvernement continue de promouvoir la technologie à coups d'aide à la rénovation énergétique mais aussi à travers la réglementation dans le neuf, la RE2020 étant très favorable aux pompes à chaleur air / eau, l'IEA a dévoilé dans un rapport comment la pompe à chaleur pouvait contribuer au maintien du réchauffement climatique et à la réduction des émissions produits par les énergies fossiles.

20 % du marché mondial du chauffage pour la PAC

Selon l'agence internationale de l'énergie, les pompes à chaleur pourraient en effet représenter près de la moitié des réductions mondiales de l'utilisation des combustibles fossiles pour le chauffage des bâtiments en 2030, à la condition tout de même que les gouvernements des pays concernés tiennent leurs engagements énergétiques et climatiques en concordance avec la volonté mondiale de maintenir à + 1,5 °C de réchauffement climatique. D'après l'IEA, l'utilisation des PAC pour le chauffage pourrait alors doubler en huit ans, pour atteindre 20 % du marché mondial en 2030.

Des chaînes d'approvisionnement libérées

On sait qu'en Europe, l'ambition est déjà partagée. Le REPowerEU vise de doubler le déploiement des pompes à chaleur d'ici 2026 pour compter 60 millions d'équipements connectés en 2030. D'après l'IEA, ce nombre pourrait être encore plus élevé. " Les PAC sont indispensables pour arrêter les émissions et l'utilisation du gaz naturel, et c'est une priorité urgente dans l'Union européenne " a déclaré le directeur exécutif de l'IEA, Fatih Birol. " La technologie a été essayée et validée, même dans les climats les plus froids. Les pouvoirs publics devraient appuyer cette technologie. " Pour assurer un déploiement massif de la PAC en Europe et dans le monde, l'IEA recommande notamment de libérer la chaîne d'approvisionnement et d'e renforcer les programmes de formations pour augmenter les effectifs sur le terrain. Aujourd'hui, 17 millions de PAC sont déjà installées sur le continent.

">