L'industriel pourrait commercialiser dès 2024 des pompes à chaleur air / eau pouvant produire de la chaleur lors de températures extérieures très froides.

On le sait, la pompe à chaleur air / eau est une réponse pertinente pour produire du chauffage et de l'eau chaude sanitaire lorsque les températures extérieures restent mesurées. En revanche, quand le thermomètre dégringole, le COP de ces appareils reste discutable face à d'autres solutions. Pourtant, si la pompe à chaleur est amenée à chauffer 20 % du monde, elle devra dans les années à venir répondre aux conditions extrêmes climatiques de certaines zones du globe. En témoignent les épisodes hivernaux très impressionnants qu'ont connu les États-Unis et le Canada en fin d'année.

Pour répondre à ces attentes, à savoir réussir à chauffer sans pour autant surconsommer lorsque les températures extérieures sont extrêmement basses, Johnson Controls a décidé de participer au Cold Climate Heat Pump Challenge initié par le département américain de l'énergie. L'industriel assure pouvoir commercialiser dès 2024 une pompe à chaleur air / eau fonctionnant sous - 29 °C extérieur. Johnson Controls a déjà parmi ses gammes de produits les pompes à chaleur York YZV et York HMH7, utilisant du R410A et efficaces jusqu’à − 15 °C avec un COP de 2 selon le fabricant. Le nouvel équipement utilisera quant à lui du R454B.

Le département américain de l'énergie (DOE) travaille actuellement avec Johnson Controls pour tester en laboratoire les performances des pompes à chaleur pour climat froid. Les essais sur le terrain auront lieu au cours des deux prochaines années. Le DOE vise une commercialisation en 2024. Outre Johnson Controls, d'autres fabricants tels que Carrier, Trane et Bosch participent également au défi.

">