Même si le plan du Gouvernement pour « libérer l’énergie solaire » fait la part belle au photovoltaïque, il prévoit également des mesures pour ressusciter le solaire thermique dans l’Hexagone. Détails.

Baptisé « Place au soleil », le plan que le gouvernement a dévoilé jeudi 28 juin, après plusieurs mois de concertation, comprend de nombreuses mesures visant à stimuler le déploiement du solaire thermique, au point mort en France depuis plusieurs années. Génie climatique Magazine vous présente celles qu’il faut retenir : Prime solaire bonifiéeRevoir à la hausse le crédit d’impôt, amené à muter en prime l’année prochaine, pour les chauffe-eau solaires et les systèmes solaires dits combinés (assurant chauffage et ECS). Chaleur renouvelable obligatoire Préparer l’introduction dans la prochaine réglementation thermique d’un  taux  minimum  en  chaleur  renouvelable  dans  tous  les  bâtiments neufs, obligation existante en Allemagne. Communication amélioréeDévelopper un kit de communication pour les espaces info énergies sur l’intérêt du solaire  thermique dans l’individuel afin qu’ils soient mieux armés pour promouvoir cette solution. Et diversifier le rôle des animateurs bois énergie, financés par l’Ademe et les régions, vers le solaire. Correction du code général des impôts Rectifier une erreur dans le code général des impôts, qui omet de lister le solaire parmi les énergies chaleur renouvelable pouvant déclencher un taux de TVA à taux réduit pour la fourniture de chaleur à un réseau. Promotion auprès des entreprisesIntégrer  dans  les  audits  énergétiques  des  grandes  et  moyennes  entreprises  une  évaluation technico-économique  de  la  production  de  chaleur  solaire.Soutien des projets XXL Prolonger l’appel à projets fonds chaleur pour les grandes surfaces solaires thermiques (industrie, collectif) pour 3 ans minimum et revoir les critères d’évaluation des projets d’ici 2019. Lire notre article Fixer des panneaux solaires thermiques dans les règles de l’art