Baptisé Le Frigorifique, ce partenariat de recherche et de développement vise notamment à accompagner les professionnels sur un large panel de thématiques en matière d'utilisation des diverses technologies du froid.

L’accord-cadre signé entre le Cemafroid et le Cnam met en place, pour une durée de 10 ans, un partenariat entre un groupe industriel et un grand établissement d’enseignement supérieur et de recherche. Devant une assemblée d'une cinquantaine de personnes, Olivier Faron, administrateur général du Cnam, a déclaré : « ce partenariat est emblématique de la direction dans laquelle nous devons tous aller pour faire avancer conjointement dans des logiques « gagnant/gagnant » deux entités qui n’ont qu’un souci en tête : le développement économique et social de notre pays. » Si l’on ne présente plus le Cemafroid, en revanche il convient de souligner que, du côté du Cnam, c’est plus précisément Lafset qui est concerné par cet accord-cadre. Créé au 1er janvier 2019, le Laboratoire du froid et des systèmes énergétiques et thermiques est dirigé par Brice Tremeac. Axées sur de la recherche appliquée, les deux entités travailleront conjointement sur différents types de projets, notamment dans le but d’accompagner des professionnels ou de développer des bancs d’essais, par exemple pour les besoins des laboratoires. Les thématiques abordées couvrent un large champ d’investigation (lire encadré). Le Frigorifique, non de cette nouvelle entité (*) dispose de moyens d’essais multiples (3 plateformes d’essais, 30 cellules et bancs d’essais autant de machines frigorifiques diverses (à compression, adsorption, eutectiques, cryogéniques, CO2, NH3…) ainsi que de 3 ateliers de développement. À noter que la nouvelle entité tirera ses ressources des financements industriels mais aussi de son autofinancement et des aides publiques. (*) Le Frigorifique renvoie bien évidemment au nom du bateau affrété par Charles Tellier en 1876 pour faire la traversée Rouen / Buenos Aires avec une cargaison de viande dont la qualité sera préservée par le froid pendant 105 jours.