REPLAY. Si supprimer les vieilles chaudières est depuis 2019 le combat du gouvernement, cette chasse aux énergies fossiles a pris un nouveau tournant depuis les événements en Ukraine. La pompe à chaleur air / eau est devenue l’atout majeur des pouvoirs publics pour décarboner le chauffage. Comment, alors que le marché s’affole, continuer à proposer des installations de qualité avec une réelle performance énergétique, et avec quels bras ? La chaudière a granulés a elle aussi vu ses ventes s’enflammer. 2022 sera-t-elle l’année de la consécration pour la biomasse ? Et quid des énergies fossiles qui tentent de se réinventer pour continuer d’exister ? Le verdissement du fioul et du gaz aura-t-il raison de la dépendance énergétique russe et de l’invasion thermodynamique ?

WEBCONFÉRENCE 1 

« Trop de PAC tue la PAC ? »

45 minutes  > Je regarde

La pompe à chaleur air / eau s’impose comme le leader du remplacement des vieilles chaudières. La filière lui voit même un avenir plus que florissant, atteignant 9 maisons sur 10 équipées en 2050, entre rénovation et neuf. Mais comment garantir des appareils efficients, pérennes et discrets ? Et quels fluides privilégier pour vivre au mieux cette passion pour la thermodynamique ?

Avec Pascal Housset, président, UMGCCP
Jean-Marc Christmann, spécialiste marketing technique, Chemours
Jean-Luc Savin, chef de groupe EnR, Groupe Vaillant
Alix Weil, product manager, Delta-EE

 

WEBCONFÉRENCE 2 

« Le bois, tout feu tout flamme »

30 minutes  > Je regarde

Outsider jusqu’à peu, le marché de la chaudière bois-énergie devient de plus en plus compétitif, ayant vu ses ventes doubler en 2021. Comment la filière s’organise pour répondre à cette demande grandissante pour la biomasse quand les prix des autres énergies explosent ? Le granulé et la bûche peuvent-ils envoyer encore plus de bois, et avec quels bras ?

Avec François Duval, gérant de Cpc78, entreprise d’installation

 

WEBCONFÉRENCE 3 

« Quand les énergies se défossilisent »

45 minutes  > Je regarde

Pour rester dans le jeu, le fioul et le gaz ne manquent pas de se réinventer entre ester de colza, fioul de synthèse, biométhane et autre hydrogène. Le verdissement des énergies fossiles sera-t-il suffisamment rapide pour éviter leur élimination dans les systèmes de chauffage de demain ?

Avec Olivier Stenuit, chef de projet déploiement hydrogène, BDR Thermea France
Éric LAYLY, président, FF3C
Pascal Housset, président, UMGCCP

 

En partenariat avec