Le syndicat des automatismes du génie climatique et de la régulation ACR a dressé ce mercredi 4 avril le bilan du marché français de la régulation des équipements du génie climatique. Le secteur du chauffage individuel et collectif est en hausse.

Les résultats du bilan annuel montrent que le marché de la régulation se stabilise en 2017 par rapport à 2016 (+ 0,1 %). Il s’évalue à 195,9 millions d'euros en 2017 contre 199,9 millions d'euros en 2014. Le chiffre d’affaires du marché de la régulation de chauffage individuel et collectif a lui grimpé de 3 % en 2017 par rapport à 2016. Ce marché est porté par les robinets thermostatiques qui enregistrent une progression de 11 % entre 2017 et 2016, mais Dan Napar, président de l’ACR, regrette que leur développement soit encore « largement insuffisant » au regard du parc estimé à 5 millions de logements à équiper en France. Les thermostats d’ambiances électroniques filaires et les thermostats connectés avec fonctions avancées (auto-apprentissage, détection de présence) font également une progression (16 %), contrairement aux thermostats dit « tout ou rien » qui chutent. La régulation des équipements de clim/ventil en baisse Le marché de la régulation de la climatisation et de la ventilation connaît quant à lui une baisse (- 4,5 %) à 73,2 millions d'euros en 2017. L’ACR assure que les solutions LON reculent au profit des solutions BACnet et KNX, qui progressent fortement sur le marché de la rénovation.